Archives

Figure Azande

Oubangui, République Démocratique du Congo

Bois sculpté et métal
Début du 20ème siècle
Hauteur : 21 cm

Collectée par les Pères Croisiers du Vicariat de Bondo (probablement par le Réverend Père Lantin)
Kruisheren of Vicariaat Bondo (1920-1925)

Ex Christie’s Paris – 7 Juin 2005, lot 258
Ex collection privée parisienne depuis 2005

Publiée :
Yanda-Beelden en Mani-Sekte bij de Azande (Centraal-Afrika), Annales du Musée Royal de l’Afrique Centrale, n° 4, H. Burssens, 1962, pl. VIII #77/78

Prix : vendu

Afrique Centrale
En savoir plus
Cette touchante figure est caractéristique de l’esthétique de la statuaire oubangienne classique. La tête aux traits simplifiés est traitée en plans coupés. Le corps est fortement géométrisé.
Il se dégage de cette figure épurée une remarquable force alliée à une intense poésie.
Une profonde patine liée aux rites et à l’usage recouvre la figure.

Les statuettes Zande sont le support du culte Mani. Dénommées yanda («l’esprit», «la force»), elles sont généralement considérées comme féminines. Elles avaient une fonction thérapeutique, jouaient le rôle de gardiens protecteurs ou servaient à formuler des présages divinatoires.

Cette sculpture a été collectée par les Pères Croisiers du Vicariat de Bondo (probablement par le Rev. Père Lantin) entre 1920 et 1925. Elle est publiée dans l’ouvrage de référence de Burssens, "Yanda-Beelden en Mani-Sekte bij de Azande (Centraal-Afrika)" in Annales du Musée Royal de l’Afrique Centrale, n° 4, 1962, pl. XXXIV, n°340.