Océanie

Churingas Aborigène

Australie

Planches votives Churinga

Pierres sculptées et gravées

19ème siècle
Hauteur : 40 cm et 46 cm

Collectées in situ par George Aiston (1879 – 1943)
Ex collection Lindsay Black (1886-1959)
Ex collection Black’s Museum, Mt. Gambier
Ex collection Wayne Heathcote

Publié dans : Pad London, 2014

Prix : nous consulter

Australia
En savoir plus
Les Churingas du Désert central d’Australie sont des objets sacrés représentant l’esprit des ancêtres et la place du clan dans le monde. Chaque tribu, clan, famille, sont reliés aux animaux, plantes ou objets inanimés. Les légendes et les relations de chaque groupe totémique sont ainsi inscrites dans le churinga. Ces liens sont soulignés lors des cérémonies, des chants et des pérégrinations effectuées par les Aborigènes que l’on décrit souvent sous le nom de « Chemins du Rêve » (Songlines en anglais). Les tracés conventionnels rappellent les légendes et les symboles qui vont aider son détenteur à se remémorer les mythes fondateurs. Les churingas sont élaborés avec grand soin et patience. Il s’agit d’objets sacrés ne pouvant être vus que par les hommes initiés et seulement durant les périodes d’initiation. En dehors de ces périodes d’initiation, les churingas sont précieusement enveloppés dans du tapa (écorce battue) ou dans des peaux animales et conservés dans des lieux sacrés.
Les motifs sur les churingas du Désert central peuvent donner lieu à des très nombreuses interprétations en dépit d’un corpus limité de motifs et symboles connus. Ainsi, le motif le plus couramment représenté, les cercles concentriques, peut représenter au choix une mare, un fruit, un arbre, un aliment à base de graines, un village, un terrier ou encore le corps d’une araignée…

Ces deux churingas ont été collectés avant les années 1940 par George Aiston (1879-1943).
Ils ont ensuite rejoint la collection de Lindsay Black (1886-1959). L. Black était un important ethnologue, auteur et collectionneur d'art aborigène ancien (Black’s Museum, Mount Gambier). Il a notamment publié l'ouvrage de référence « Mystery stones of the Darling River Valley » (Series : Customs of the Aborigines of the Darling River Valley and of Central New South Wales) publié en 1942 et contenant la description des 252 (!) churingas en pierre appartenant à la collection personnelle de Lindsay Black.