Afrique

Masque Dogon
Dyodyomini

Mali

Bois sculpté
Début du 20ème siècle
Hauteur : 35 cm
Longueur : 94 cm

Ex collection Arthur Barth, San Diego, acquis en 1968
Ex Christie’s New York Mai 1993 lot 64

Publié « Art of the Dogon »,
Tambaran Gallery, New York, 2003
Yale University GvR Archive 0015847

Publié : Parcours des Mondes 2016

Prix : nous consulter

Western Africa
En savoir plus
Profondément patiné par le temps et l'usage, ce masque Dyodyomini représente l'oiseau calao (picoreur). Les danseurs qui le portaient grattaient le sol avec l'extrémité du bec imitant le calao cherchant de la nourriture.
Selon Marcel Griaule, le mythe Dyodyomini rappelle comment un jeune homme, accablé par le décès de son père, avait observé un calao picorer des graines avant de se mettre à chanter : ce chant avait donné au fils endeuillé l’inspiration et la force nécessaire pour procéder aux cérémonies funéraires du dama. En faisant revivre, par les cérémonies masquées, les grands mythes et leurs protagonistes, les Dogon s’efforcent de rétablir l’équilibre après les perturbations causées par la mort.
Ce masque très architecturé est rythmé par deux rectangles figurant les yeux et son spectaculaire bec recourbé se déployant dans l'espace. Il combine grâce, ancienneté et dynamisme.