Afrique

Pileuse de Mil
Tintam, Dogon

Mali

Bois sculpté
19ème siècle
Hauteur : 77.5 cm

Ex collection Bernard Dulon, Paris
Ex collection Jan Lundberg, Malmö
Ex collection Galerie Ratton Hourdé, Paris

Publié et exposé : Dogon,
Galerie Ratton Hourdé, Paris, 2005 p. 57

Yale University GvR Archive 0017860

Publié : New Beginnings – Parcours des Mondes 2017


Video – Plein écran

Prix : nous consulter

Western Africa
En savoir plus
Cette sculpture élancée figure un personnage féminin utilisant un mortier et un pilon pour préparer le mil, aliment de base chez les Dogon.
Cette activité nourricière fondamentale revêt également des connotations symboliques, le mil et les céréales en général occupant un rôle de premier plan dans les croyances dogon sur l'origine de l'univers et l’apparition des premiers hommes.
Il se dégage de ce personnage au port de tête altier une noblesse et une poésie remarquables.

Cette figure rassemble les principaux canons classiques de l'art dogon : une verticalité soulignée, une posture affirmée et dynamique, un grand cou allongé conférant élancement et dignité au personnage.
Selon Jean Laude, poète, ethnologue critique et historien d’art « les sculptures dogon, plus qu’aucune autre, donnent corps à des valeurs religieuses, des sentiments et constituent des entités symboliques et ésotériques. ».