Archives

Massue de Chef

Îles Fidji

Massue Kinikini

Bois sculpté et gravé
19ème siècle
Hauteur : 105 cm

Ex Christie’s New York, Mai 1994, lot 18

Prix : vendu

Central Polynesia
En savoir plus
La guerre occupait une place prépondérante au sein des sociétés fidjiennes. Les combats servaient à renforcer l’autorité des chefs ainsi qu’à accroître les liens entre les différents groupes alliés. Les massues de combat, possessions les plus prestigieuses des guerriers, témoignaient d’une sophistication et d’un raffinement exceptionnels dans la sculpture et l’ornementation.
La massue Kinikini était l'apanage des chefs guerriers ou des prêtres. Comme l’indique Fergus Clunie, (Yalo I Viti, 1986, p. 185), les chefs et prêtres se devaient d’apparaître sur la ligne de front au combat et couraient de ce fait le risque d’être touchés par des projectiles d’où l’intérêt de cette large massue qui pouvait servir de bouclier.