Nouvelles Acquisitions

Pendentif Hei Tiki
Maori

Nouvelle-Zélande

Pierre sculptée (néphrite pounamu)
18ème siècle

Hauteur : 7.3 cm

Ex collection familiale de George Rhodes, milieu
du 19ème siècle
Ex collection particulière britannique
Ex collection Alex Philips, Sydney

Prix : nous consulter

Polynesia – New Zealand
En savoir plus
Ce personnage sculpté est une figuration de l’ancêtre originel du people Maori. Ce pendentif Hei Tiki a été sculpté dans une superbe néphrite, (poumanou en langue maori). Cette pierre, qui ne se trouve que sur l’Île du Sud de Nouvelle-Zélande, était un matériau de prestige particulièrement prisé par les Maori du fait de sa dureté et de sa couleur. Le personnage est vu de face, la tête penchée vers sa gauche, tirant la langue, symbole de puissance guerrière dans l’art Maori. Les traits du visage (arête nasale, bouche, yeux) sont délicatement sculptés et creusés en profondeur. Les pendentifs Hei Tiki étaient portés autour du cou à l’aide d’une cordelette en fibres tressées. Ces ornements de prestige étaient transmis de génération en génération, ce qui explique la profonde patine d’usage et les marques d’usure au niveau des angles de la sculpture et du trou de fixation de la cordelette. Les Hei Tiki étaient censés conférer à leur porteur la protection des ancêtres du clan, dont la filiation remontait au premier homme, le Tiki.

En ce qui concerne la provenance, ce pendentif hei tiki faisait autrefois partie de la collection familiale de George Rhodes, l'un des premiers agriculteurs / colons en Nouvelle-Zélande. G. Rhodes y est arrivé dans les années 1830 et a travaillé à Hawkes Bay et à Canterbury. Pour son histoire complète, voir l'ouvrage de 1937 de A.E. Woodhouse "George Rhodes of the Levels and his brothers - Early settlers of New Zealand: particularly the story of the founding of the Levels, the first sheep station in South Canterbury"