Océanie

Crâne d’ancêtre surmodelé Iatmul

Papouasie-Nouvelle-Guinée

Moyen Sepik

Crâne, cheveux, pigments, argile
Fin du 19ème siècle

Hauteur : 19 cm

Provenances :
Collecté vers 1910
Ex Collection Lau, Bad Windungen, Allemagne
Ex collection Loed Van Bussel, Amsterdam

Publié : PAD – Paris Tribal 2016

Prix : nous consulter

Melanesia – Papua New Guinea
En savoir plus
Pour les Iatmul du Moyen Sepik, la tête contient à elle-seule toute la substance de l’être. C’est pourquoi les crânes des ancêtres étaient précieusement conservés et révérés. On recréait en volume l’image du défunt en surmodelant son crâne avant d’en peindre les traits comme s’il s’agissait d’un portrait. Selon certaines croyances, c’est l’esprit du défunt lui-même qui modelait sa face par l’intermédiaire des mains du sculpteur. Seules quelques sociétés du Sepik (Iatmul, Sawos, Kapriman, Yimar…) pratiquaient le surmodelage des crânes. Lors des grandes fêtes cérémonielles, les crânes étaient exhibés, fichés sur des mannequins en vannerie de rotin ou sur des sculptures en bois. Le reste de l’année, ils étaient précieusement conservés dans la Maison des Hommes.
Ce crâne appartenait à la célèbre collection du Dr. Lau (Südseesammlung, Bad Wildungen). Lors d’un voyage en Papaousie-Nouvelle-Guinée vers 1909-1910, ce médecin allemand a rassemblé des œuvres qui ont constitué la base de sa collection, l’une des premières collections privées d’art océanien en Allemagne au début du 20ème siècle.