Amérique du Nord

Poupée Kachina

Hopi
Arizona, USA

Sio Hemis Katsina
Kachina du Nouveau Maïs

Bois sculpté (cottonwood) et pigments naturels
Années 1900-1910
hauteur: 36.5 cm

Provenance:
Ex collection George E. Shaw, Colorado

Prix: vendu

America - Southwest
En savoir plus
Les poupées kachina (katsinam) représentent les esprits ou dieux du panthéon des Indiens Pueblo du Sud-Ouest des États-Unis. Offertes aux enfants, les kachinas constituaient un outil pédagogique leur permettant de se familiariser avec le monde spirituel et de perpétuer la connaissance des mythes fondateurs au sein de la société.

Cette figure kachina haute de 36.5 cm est taillée dans le bois tendre d’une racine de cottonwood (peuplier américain) et représente la kachina du Nouveau Maïs, appelée Katsina Sio Hemis (Sio est un mot Hopi signifiant qu’il s’agit d’un esprit kachina apparu initialement chez leurs voisins Zuni). Dans le panthéon Hopi, cette kachina est particulièrement importante car c’est elle qui ouvre les danses. Elle représente le maïs à maturation et constitue une prière pour la pluie qui, lorsqu’elle arrivera, engendrera les premières pousses de maïs de la saison.
Les plantes et les céréales sont d'une importance cruciale pour les Hopis dont les ressources en nourriture sont rares. C'est pourquoi de nombreuses kachinas du panthéon sont liées aux plantes, en particulier le maïs, les haricots et les courges (les "Trois Sœurs"). Ces dernières constituaient l'alimentation de base dans la plupart des cultures préhispaniques de Méso-Amérique et des cultures ancestrales des Pueblos. Elles jouent encore un rôle crucial dans les systèmes agricoles traditionnels du Sud-Ouest des États-Unis.
Hemis est l’une kachinas iconiques des Indiens Hopi. Elle ouvrait notamment les danses du Niman (la cérémonie du Retour à la Maison à la fin de l’été). Elle est décorée de nombreux symboles marquant le désir de pluie.
Les motifs sur la tabletta (l’élément étagé en forme de couronne encadrant le visage) et sur le masque sont particulièrement signifiants. On y trouve des figurations de gouttes de pluie, d’arc-en-ciel et d’épis de maïs stylisés. La découpe de la tabletta reprend quant à elle la forme des « escaliers du ciel » figurant l’eau de pluie tombant des nuages.
Sur le torse figure en blanc les « marques de l’amitié », un symbole constitué de deux parenthèses signifiant l’harmonie entre hommes et esprits Kachina.
Cette kachina est dans une posture classique : elle se tient debout, les bras repliés devant le torse. Le corps de la kachina est peint en noir (couleur caractéristique des Hemis). Elle porte un pendentif blanc autour du cou. Le tablier cérémoniel appelé satch en langue Hopi tombe sur le côté droit. Il est orné de motifs géométriques finement figurés.
On notera les très belles proportions de cette kachina : la tabletta et le corps de la sculpture sont dans un rapport particulièrement harmonieux. Il se dégage de la figure un sentiment d’ancrage et de puissance s’inscrivant en parfait contrepoint à la poésie du personnage représenté.