Amérique du Nord

Poupée Kachina

Hopi, Arizona, USA

Kwahu Katsina
Kachina Aigle

Bois sculpté (cottonwood), pigments naturels, plumes
Circa 1885
Hauteur : 25.5 cm (hors plumes)

Ex collection Albert Schmidt, Tesuque, Nouveau-Mexique
Par descendance familiale
Ex collection Alan Kessler, Santa Fe
Ex collection George Shaw, Aspen, Colorado
Ex collection particulière, Nouvelle-Angleterre

Illustrée dans : Mémoires d’une poupée Kachina, Editions Makassar – L’Enfance de l’Art, 2018

Prix : réservé

America - Southwest
En savoir plus
Les poupées kachina (katsinam) représentent les esprits ou dieux du panthéon des Indiens Pueblo du Sud-Ouest des États-Unis. Offertes aux enfants, les kachinas constituaient un outil pédagogique leur permettant de se familiariser avec le monde spirituel et de perpétuer la connaissance des mythes fondateurs au sein de la société.
Les Hopis nomment cette kachina Kwahu. Membre de la famille des Chiro Kachina (Kachina Oiseaux), la Kachina Kwahu ou Kachina Aigle danse uniquement dans la chambre cérémonielle souterraine (la kiva) et ce pour assurer la prolifération des aigles.
Pour incarner la kachina Kwahu, les danseurs Hopi devaient préalablement jeûner pour respecter le caractère sacré de l’aigle.
Pour les Hopi, l’aigle est l’oiseau le plus important et à ce titre celui qu’ils honorent le plus. Ils lui offrent des présents et lui consacrent des cérémonies. La Kachina Aigle est notamment associée aux pluies.
L’aigle, dépositaire de la sagesse, est considéré comme un intercesseur privilégié auprès des dieux.
A ce titre les plumes d’aigles étaient conservées avec soin par les Hopis qui les considéraient comme des éléments protecteurs.