Océanie

Planche à rêves Kanak

Nouvelle-Calédonie

Bois sculpté
19ème siècle
Hauteur : 137 cm

Acquise in situ dans années 1920 par l’officier français Christian Delattre
Ex collection privée américaine, par descendance

Publiée : Parcours des Mondes 2016

Prix : nous consulter

Melanesia – Eastern Papua New Guinea
En savoir plus
Cette sculpture reprend la forme des flèches faîtières (Gomma) ornant le sommet du toit conique de la maison des chefs, en Nouvelle-Calédonie. Elles constituent l’un des éléments symboliques majeurs de la chefferie. Dans chaque village principal se dressait ainsi une Grande Case, siège du pouvoir et centre des activités socioculturelles, politiques et religieuses des clans qui structuraient la société Kanak. Les planches à rêves étaient placées à l'intérieur de la Grande Case. Fichées horizontalement dans le faîtage, elles servaient à des pratiques divinatoires. Le rêve constituait le moyen privilégié de communication avec le monde des Ancêtres ou des puissances tutélaires.
Figurant en son centre une tête humaine aux volumes puissamment marqués, la sculpture porte au niveau du torse un « collier de magie », rare et important symbole de prestige et de pouvoir du chef.
Collectée sur place il y a près d'un siècle, cette flèche faîtière constitue un témoignage marquant de l’expressivité, de l’inventivité et de la puissance de l’art Kanak ancien.