Afrique

Masque Aduma

Gabon

Bois sculpté et pigments
Début du 20ème siècle
Hauteur : 35.5 cm

Ex collection Pierre Fauré (1913-1986), France
Par descendance

Publié :
New Beginnings – Parcours des Mondes 2017


Video – Plein écran

Prix : nous consulter

Afrique Centrale
En savoir plus
Les masques blancs du Gabon ont eu une influence majeure sur l’art moderne à l’image du célèbre masque Fang de Vlaminck que Picasso avait tant admiré : « C'est pharamineux, affolant d’expression : ce sont des formes issues du plein air, de la pleine lumière... Il est donc entendu que des rapports de volumes peuvent exprimer une lumière ou la coïncidence de la lumière avec telle ou telle forme ». André Derain, 7 Mars 1906 1.
Ce type de masque était utilisé lors des cérémonies d’initiation chez les Aduma (Adouma) et plus largement au Gabon central lors des rituels du Mvudi ou du Bwiti. Le danseur portant ce masque apparaissait au crépuscule ou à l'aube, sortant du brouillard des montagnes. Ce masque ne devait pas être vu de près par les femmes ou les enfants.
Ce masque faisait partie de la collection personnelle de Pierre Fauré (1913-1986) antiquaire à Toulouse et expert près des tribunaux. Collectionneur raffiné et éclectique, Pierre Fauré a assemblé sa collection d’art africain − dont ce masque − vers 1950 et l'a conservée toute sa vie durant.


1 Correspondance avec Maurice de Vlaminck après une visite des collections ethnographiques du British Museum