Océanie

Masque Brag

Bas Sepik
Papouasie-Nouvelle-Guinée

Aire Bogia
Bas Sepik

Bois sculpté et pigments
Fin du 19ème siècle
Hauteur : 49 cm

Collecté sur le terrain dans les années 1940
Ex collection Stanley Gordon Moriarty, Sidney
Ex collection Pierre Mondoloni, France

Publié : Sepik : Crochets, Figures & Masques, 2018

Prix : nou consulter

Melanesia – Papua New Guinea
En savoir plus
Les masques de la région de l'embouchure du Sepik et du Bas Ramu étaient sculptés pour incarner des êtres mythologiques liés à des esprits ancestraux, aquatiques ou terrestres.
Les masques étaient conservés dans la Maison des Hommes, à l'abri du regard de personnes non initiées (enfants, femmes). Ils paraissaient à l'occasion de cérémonies spécifiques organisées pour s'assurer le concours des esprits.
Le rare masque présenté ici provient de Bogia, une région difficilement accessible à l'est de l'embouchure de la rivière Ramu. Les masques Bogia se distinguent par leur alliance de lignes fluides et d'angles saillants. L'usure des pigments et la façon dont est taillé le masque indiquent un grand archaïsme.
Au sein du corpus extrêmement restreint des masques Bogia connus, nous pouvons citer deux masques approchants conservés respectivement au Metropolitan Museum of Art de New York (inv. 1975.305) et au Bowers Museum en Californie (inv. 2016.1.1).