Nouvelles Acquisitions

Massue Gugu

Îles Fidji

Bois sculpté
19ème siècle
Hauteur : 74.5 cm

Ex collection Malcolm Davidson, Melbourne
Ex collection Joost & Truus Daalder, Australie

Prix : nous consulter

Central Polynesia
En savoir plus
C’est en 1643 que le navigateur hollandais Abel Janszoon Tasman découvre l’archipel des Fiji qui dénombre près de trois-cent vingts îles. La société fijienne s’organise en différents clans et est divisée en classes hiérarchisées au sommet desquelles se trouvent les chefs et les prêtres. La guerre occupe une place prépondérante au sein de la société fijienne. Les combats servaient à renforcer l’autorité des chefs mais aussi à unifier et accroître les liens entre les différents groupes alliés. Si les Fidjiens ont produit un art sophistiqué et raffiné, il se traduit essentiellement à travers la réalisation d’armes. Ainsi, la massue, considérée comme l’objet le plus prestigieux possédé par le guerrier, est un support de création riche et varié.
La massue présentée ici est un rare exemple de massue « Gugu », souvent décrite improprement comme massue lotus ou massue en forme de hache. Sa forme s’inspire en réalité de l'aspect stylisé d'un poissons papillon (« gugu » est le nom en fidjien de ce poisson). Il semble que ces massues servaient essentiellement lors de danses rituelles plutôt qu’au combat.
Notre exemple se distingue par la sobriété raffinée de son décor, sa patine profonde et sombre et la pureté de sa forme.