Afrique

Figure Senoufo

Côte d'Ivoire

Figure de porteuse de coupe

Bois sculpté
Fin du 19ème – début du 20ème siècle
Hauteur : 41 cm

Ex collection Paolo Morigi, Lugano
Ex collection Bernard Dulon, Paris

Prix : nous consulter

Western Africa
En savoir plus
Les Sénoufo sont un peuple de cultivateur vivant dans une zone de savane couvrant le nord de la Côte d’Ivoire, le sud du Mali et le sud-ouest du Burkina Faso. Ils sont mentionnés pour la première fois en 1888 par Louis Gustave Binger, officier d’infanterie de marine, qui parle d’un « sympathique peuple d’agriculteurs sans religion ». Une grande diversité culturelle entoure les Sénoufo, qui constituent un agglomérat ethnique de trente groupes dialectaux.
Grace aux routes commerciales transsahariennes, des échanges commerciaux avec les européens vont se mettre en place très tôt et bouleverser la vie quotidienne Sénoufo par l’importation de produits étrangers.
Pour conjurer les multiples dangers qui les menaçaient, les Sénoufo se créèrent un univers quotidien et religieux reposant sur les sociétés secrètes et les rituels ; les statues y jouaient un rôle primordial et leur facture, souvent vigoureuse, ainsi que leur fonction symbolique et opératoire étaient autant de facteurs décisifs pour trouver une solution aux conflits et aux tensions. Bien que répondant dans leur élaboration à des règles d’une grande unité et originalité, elles relèvent de styles différents de deux groupes différents, les Fonombèlè et les Kulibèlè. Le style Kulibèlè est davantage naturaliste que celui des Fonombèlè.