Océanie

Masque

Détroit de Torres,
Australie / Papouasie-Nouvelle-Guinée

Ecaille de tortue, coquillages, fibres
Début du 20ème siècle
Hauteur : 20 cm

Ex collection Pierre et Claude Vérité, Paris

Prix : nous consulter

Australia
En savoir plus
Les masques et les sculptures composés à partir de plaques d'écaille de tortue sont caractéristiques des cultures du détroit de Torres, qui s'étend entre l'Australie et la Nouvelle-Guinée. Comme l'indique le Metropolitan Museum of Art de New York, les premiers exemples de figures en écaille de tortue du Détroit de Torres sont décrits par l'explorateur espagnol Diego de Prado dès 1606. Utilisés principalement lors de l'initiation des hommes et des rituels funéraires, les masques figureraient des personnages mythologiques et leurs esprits totémiques associés.