Océanie

Spatule de prestige Gabaela

Province Milne Bay, Aire Massim
Papouasie-Nouvelle-Guinée

Écaille de tortue, coquillages, fibres
Début du 20ème siècle ou antérieur
Hauteur : 27 cm

Ex collection Daalder, Adelaide, Australie

Publié dans :
Ethnic Jewellery and Adornment, Truus Daalder, Ethnic Art Press, 2009, p. 87

Prix : nous consulter

Melanesia – Papua New Guinea
En savoir plus
Comme l'indique le Metropolitan Museum of Art de New York, les spatules à chaux comme celle présentée ici n'étaient pas utilisées en tant que telles pour la préparation ou la consommation du bétel. Elles faisaient en réalité partie d'un ensemble de monnaies cérémonielles utilisées lors de rituels variés dans la partie sud de l'aire Massim. Avec les lames de hache en pierre verte et les monnaies en coquillage, ces spatules de prestige décorées de coquillages rouges servaient de monnaies d'échange dans tout l'archipel de la Louisiade. Des expéditions entre les différentes îles étaient organisées chaque année. Durant celles-ci, des femmes et des hommes naviguaient à bord de pirogues à balancier à la recherche de spatules de ce type et d'autres objets cérémoniels servant au titre de compensations funéraires ou matrimoniales.
Ce type de spatules à chaux servait en priorité de support pour mettre en valeur les matériaux les plus recherchés, à savoir les disques de coquillages rouges qui y sont fichés au sommet. (De la même manière, le manche en bois sculpté des haches et herminettes constituait le support pour transporter et exposer les précieuses lames de pierre verte dans toute la région Massim). Plus il y avait de coquillages rouges sur la spatule, plus l'objet était considéré comme précieux, ce qui traduisait le rang élevé de la personne qui le donnait à l'occasion d'un rituel particulier.